gens qui sautent

Ca fait plus de 9 mois que j'ai dans mes brouillons de billets de blog un post intitulé On va voter pour qui en 2017?

N'arrivant pas à répondre à la question, je ne l'ai jamais publié mais le thème est plus que jamais d'actualité. Je vais donc en garder quelques phrases et revenir sur le sujet.

Loin de moi l'idée de vouloir parler politique à tour de bras, c'est aussi casse-gueule que de parler religion dans un diner. Mais quand même, les Présidentielles arrivant dans moins de 4 mois maintenant, il va falloir y penser. Et ne pas se planter parce qu'on en prend pour 5 ans derrière.

L'autre jour, je me faisais une réflexion, façon le môme de la pub pour le dentifrice qui vous prend bien la tête: mais comment on va faire ?

Les options de 2016

Je trouve que le menu politique est d'une tristesse... et sent tellement la naphtaline !

Sans dec, il n'y a que des vieilles croutes dont on n'a jamais voulu, d'anciens Présidents qui n'intéressent plus personne tellement ils n'ont pas fait leurs preuves, et quelques jeunes aux programmes irréalistes. Enfin, je dis quelques mais 95% de ceux qui se présentent ont plus l'âge de la retraite que celui de travailler. Et encore, s'ils n'avaient que l'âge de la retraite, ça irait.

On ne pourrait pas avoir un(e) jeune Président(e) dynamique, réaliste, pas magouilleur, pas raciste, qui sache bien s'entourer, charistmatique et qui nous fasse un peu rêver ? Qui soit sensible aux problématiques écologiques, qui comprenne les mécanismes de la globalisation et valorise nos forces ?

Voilà, c'est en substance ce que j'avais écrit, pleine de naïveté.

Aujourd'hui c'est presque plus simple.

-les anciens Présidents se sont fait laminer en indice de confiance ou aux primaires

-certaines vieilles croutes sentant la naphtaline n'ont pas convaincus et se sont retirées (ouf!)

-les petits voyous inconnus du grand public n'ont pas perçé.

Après les 2 primaires, que reste t-il ? (et pas de nos amours comme la jolie chanson)

-il nous reste la Sainte Nitouche qui finalement est juste comme les autres, pire-mieux même peut-être (à lire doucement, c'est bon pour la diction)

-le mec qui plane avec son revenu universel à 500 milliards d'euros qui nous mettra en faillite ou ne sera jamais mis en service

-le ptit jeune-banquier-de-gauche, un peu gauche caviar qui personnellement ne m'a pas encore provoqué d'orgasme politique

-les extrêmes dont on sait qu'ils n'ont aucun programme viable, sinon ils auraient déjà excellé là où on les a élus; et dont le raccolage sur fond de "le malheur c'est les autres", tantôt les étrangers, tantôt les capitalistes m'exaspère profondément. 

-et Bayrou dont tout le monde se fiche un peu-éperdument de la candidature, non ? (soyons honnête). #pardon

Le Penelopegate change la donne

Voilà qu'on s'attendait à se faire chier comme des rats morts avec un Fillon-Le Pen (malheureusement) et hop hop hop Pénélope !

Ptain, on nous refait le coup du mec presque Président qui va bientôt devoir renoncer à la Présidentielle ! Ca m'a vraiment fait penser au bordel du temps de DSK, avec les conséquences que l'on a connues derrière.

J'ai de la chance de ne pas travailler pour un journal politique, non seulement je peux lacher 2-3 gros mots deci-delà mais je peux laisser mon cerveau errer dans toutes les prédictions délirantes.

Quand l'affaire PénélopeGate est sortie, mon réflexe a été: "Putain les cons, ils viennent d'ouvrir un boulevard à Macron !

Il faudrait que j'essaie de revoir le reportage qui lui était consacré sur la 3, je vais vous avouer un truc: je me suis endormie devant ! (on n'est pas sorti des ronces, j'vous jure...)

Et maintenant ?

Les primaires de Gauche viennent juste d'avoir lieu alors si la Droite était intelligemment stratégique, ils organiseraient rapidement de nouvelles primaires. Avec des nouveaux hein, on a dit Oust les anciens Présidents et les voyous sans programme (ou l'inverse, au choix)

Bon ok, ça en mettrait un ptit coup à la présomption d'innocence. Mais cela permettrait de proposer un candidat dont le capital confiance n'est pas sérieusement amoché avant même le début des élections et ce serait beaucoup plus sage.

Sans déconner: comment Fillon pourrait gagner avec une pareille casserole ? (même s'il était innocent)

Mandieu comme j'aimerai bien un débat avec ces nouveaux petits vautours déclarés qui n'hésitent pas à danser sur le cadavre encore frais de l'ex-candidature presque aussi parfaite que le crime.

Je sens qu'on n'a pas fini de s'amuser !

~~~

M'enfin Messieurs, quand vous aussi vous aurez fini de vous amuser (et accessoirement de dépenser notre pognon en divers&variés), vous pourrez peut-être penser qu'au final il y a quand même un pays à gouverner ! Ca commence à faire négligé là... Et la menace du FN plane plus que jamais, quoi que sérieusement écorgnée par le coup des 300 000€ réclamés par le Parlement européen... 

C'est à se demander si les élections américaines n'auraient pas trouvé leur pendant avec les élections françaises en terme de grostesque et de fourberie; et on se serait bien passé de cette tartufferie !

Who's next ?

~~~

Crédit photo 1: photo-libre.fr