F44B2DC2-B347-4FF9-977C-20417181AEA1

J'aurais pu ranger ce billet dans plusieurs vilaines catégories. J'avais le choix entre deuil périnatal ou cancer. Cool non?

Avant avril c'était le mois sympa, celui des ponts qui arrivent (avec ses ptites grèves trop mignonnes), du Printemps qui pointe son nez après les hivers longuets.

Celui des anniversaires: le mien le 10, celui de BB2 le 17 et celui aussi de tous ces bébés de vacances d'été hahaha!

Et puis un jour le malheur a cogné à notre porte et il s'y est installé un petit moment.

le 4 avril 2014, cette échographie où l'on m'annonçait que le coeur de Céleste s'est arrêté. L'impression d'être foudroyée sur place.

le 6 avril 2014, le jour où j'ai quand même du accoucher, parce qu'un bébé mort ne s'envole pas par magie, il faut quand même se coltiner la péridurale, et les suites de couches, et le bébé sans vie.

C'était il y a 4 ans et c'est comme si c'était hier.

B316D6BE-0DE6-4961-8FEB-AE85E659D21F

Il fait beau aujourd'hui et il faisait beau il y a 4 ans. Il fait beau un jour de malheur.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire de cette journée, sans doute aller me défouler quelque part. Prendre l'air, marcher, ou m'entrainer en salle jusqu'à ce que mort s'ensuive.

C'est comme le statut Facebook, c'est encore compliqué. Ce sera toujours compliqué.

EB9F89F7-B831-43A9-81DD-E81331CB8A53

(cette photo représente pour moi le temps de l'insouciance- on y voit BB1 en fond qui devait avoir 10 ou 11 ans. Et BB3 dont la couche me laisse penser qu'il n'avait pas 3 ans)

Avril, c'est aussi le mois où l'on a diagnostiqué le cancer de BB1.

Le 25 avril 2015. On ne peut pas l'oublier celle-là, on a du l'écrire dans toutes les paperasses remplies pour elle depuis 3 ans. (le 100%, la carte handicapé et autres trucs tellement cool). 

Je l'ai dit et je le pense encore, je n'aime plus avril. 

Cette année je suis encore plus usée par cet hiver sans fin, sans soleil, sans répit, et les 2 grosses alertes de rechute du cancer de BB1 en octobre et fin février. 

Heureusement que j'ai plus un penchant pour le sport que pour l'alcool, ça aurait pu mal finir cette histoire à force.

Je vais aller noyer mon chagrin et mon angoisse dans une salle de sport cette apres-m, en croisant les doigts pour que chacun rentre entier de sa journée et que l'on ne me donne pas une casserole de plus à trainer. Pas aussi lourde. Pas encore. Pas en avril.

InscriptionLivretCeleste

Aujourd'hui c'est le 6 avril et je pense plus particulièrement à Céleste, né bien trop tôt il y a 4 ans.

Je me demande quel chemin aurait pris notre vie s'il était né.