019

J'avoue que j'ai un peu hésité à écrire ce billet.

Déjà quand tu parles d'allaitement sur un blog, ça finit toujours en pugilat entre les pro-allaitement, les pro-biberons, comme si la nourriture devait forcément faire l'objet systématique de longs débats passionnels.

Mais alors là, lancer un sujet sur vaccination + politique de gouvernement, c'est risquer de se fâcher avec la moitié de la France.

Tant pis, je suis d'humeur coquine aujourd'hui.

¤ Que l'on replace les choses dans leur contexte: la vaccination je ne suis pas contre. Nous avons été de bons élèves de la politique vaccinale.

Je fais partie de ces primipares bien dociles qui suivent à la lettre les recommandations du carnet de santé. C'est ainsi que BB1 a eu pour ainsi dire quasiment tous les vaccins recommandés en 2001. Mais bon, elle a aussi eu une leucémie 15 ans plus tard, ça refroidit gravement et donne moins envie de faire mumuse à l'aveugle avec les défenses immunitaires. 

En 2001 il y avait moins de vaccins. Le Prévenar n'était pas remboursé (600 francs non remboursés hahaha!), celui pour les gastros n'existait pas; on réservait celui pour la meningite C aux départs dans les pays exotiques et celui pour le Papillomavirus n'existait pas non plus. Celui pour la varicelle était un peu polémique mais elle avait eu une vaccination en catastrophe vers 3 ans, en pleine épidémie et c'est une protection qui a été vraiment utile pendant son cancer, le petit leucémique étant particulièrement vulnérable à ce virus de varicelle (clairement en aplasie si tu choppes la varicelle, le pronostic est très compromis).

Mais en bon TOUTOU, BB1 et BB2 ont été vaccinés contre la coqueluche et quelques années plus tard ils ont eu la coqueluche, et carabinée, et les 2 ! Oui je sais, on n'a jamais de chance nous en matière de santé. Enfin si on ne l'avait pas fait c'était pareil pour le coup. L'aluminium et les adjuvants cacas en moins. #sijavaissu

Sinon en bon TOUTOU que nous sommes (bis), nous avons fait le vaccin contre la grippe H1N1. On est d'accord que là on nous l'a mis bien profond hein ? #pardon

Comment voulez-vous que les Français aient confiance en la vaccination après cettte GIGANTESQUE ARNAQUE ? 420 millions d'euros dépensés/ 86 morts de la grippe. La vie n'a pas de prix mais on peut raisonnablement avoir un doute sur l'intérêt de cette campagne de vaccination étatique. Payée à l'aide de nos impots (et de quelques promesses de conférences et de voyages aux Maldives non? #mauvaiselangue).

Et profitable pour qui ?

¤ Je suis contre le fait que l'on m'impose des choix économiques, le corps de mes enfants ne sera pas une pompe à fric

L'impression que j'ai, c'est le retour du sacro-saint complot de l'industrie pharmaceutique. Le même qui a fait que la vaccination contre l'hépatite B est à mon gout inacceptable si elle est imposée.

Hépatite B: 291 nouveaux cas par an (source) alors là, perso je n'injecte pas des saloperies d'adjuvants pour 291 cas dont 45% sont issus de comportements à risque (rapport sexuel non protégé, drogue). Combien ce vaccin a t-il rapporté aux laboratoires qui le commercialisent ? Combien ce vaccin a t-il coûté à l'Etat puisqu'il est remboursé ? Mes enfants ont plus de chances de se tordre le cou en sortant de la baignoire.

Se vacciner contre l'hépatite B car on voyage dans une zone endémique, OUI. Mais pour le reste, même pas en rêve je dirais ! Pour BB5 j'ai réussi à trouver dans ma PMI les 2 derniers vaccins Pentavalent de ma ville (sans l'hépatite B) et je trouve SCANDALEUSE la prise d'otage des laboratoires, cautionnée par l'Etat Français, qui consiste à ne distribuer que des vaccins hexavalents qui contiennent le vaccin Hepatite B. Ce n'est pas assez rentable si c'est seulement DTPolio. Ha.

Le Papillomavirus et le Méningtec. Je crois que je n'ai même pas envie d'en parler tellement ça M'ENERVE. Et en plus la vaccination vient d'être étendue aux garçons il me semble ! La 1ère année de suivi après la leucémie de BB1, son Hematologue nous a proposé de la vacciner avec le Gardasil et le Méningtec, il était obligé de proposer, vu que c'est dans le calendrier. 

Je me revois très bien lui dire "mais vous n'êtes pas très sérieux, prouvez-nous que c'est 100% sans risques et nous le ferons; mais je crois qu'elle a assez donné au niveau des problèmes de défenses immunitaires, on va peut-être la laisser un peu tranquille. Bref, c'est un grand NON". La méningite c'est 122 nouveaux cas en 2018 (source).

Pour vous donner une idée, 2800 personnes ont eu une leucémie aigue myeloblastique en France en 2012 (source).

On a les référentiels que l'on peut...

¤ Mais en fait...STOP

Je pars dans un chemin où je n'ai pas envie de m'embarquer: celui des statistiques, des cas, des grandes études.Des arguments et contre-arguments toujours élégamment chiffrés.

A Sciences Po j'avais fait un grand exposé sur 2 livres: "How to lie with statistics" et "How to lie with Maps", je ne dois pas être la seule à les avoir lus.

 

Premièrement, nous ne sommes pas des statistiques. Et je n'ai pas envie que l'un de mes enfants meure de la rougeole ou d'une méningite. Mais je n'ai pas non plus envie qu'il déclenche une maladie auto-immune 20 ans après, une SEP ou que sais-je. S'il y avait plus de transparence sur les effets secondaires possibles et reconnus et une réelle reconnaissance des cas de victimes, je serai sans doute moins réticente. Je pourrais prendre une décision sans avoir l'impression que l'on veut minimiser les effets négatifs. Et le problème en France c'est que l'on est les ROIS du scandale sanitaire étouffé où les victimes sont ignorées, peu indemnisées et mises à mal par les labos. (coucou Servier, sang contaminé, hormone de croissance, Gardasil et consorts...). En France le citoyen est méfiant et c'est la FAUTE DE L'ETAT et de la législation qui protège l'industrie pharmaceutique et le politique, mais concrètement pas les victimes.

Et surtout, je n'ai pas envie que l'on m'impose des choix qui ne sont pas les miens. La limite de la Santé Publique, c'est le droit de disposer de mon corps (et de décider pour celui de mes enfants). Peut-etre que le choix n'est pas toujours bon mais il est le mien. Et j'ai des doutes raisonnables sur les intentions du gouvernement dans la volonté d'imposer 11 vaccins. Comme aux Etats-Unis peut-être ? Oui mais aux US quand tu es reconnu victime, tu peux au moins obtenir une réparation réelle de ceux-ci. Et moi le pseudo libéralisme uniquement au profit de ceux qui s'en mettent pleins les poches et bien cela suscite uniquement une grande méfiance. Je me répète, je sais.

Je vais vous dire un  truc, c'est ma première grande déception. J'avais espoir que ce nouveau gouvernement fasse des choses que je ressente comme utiles et là j'ai juste l'impression que l'on vient de signer un chèque en blanc aux Labos.

Personnellement j'aurais obligé les labos à fournir des vaccins séparés (le DT-Polio qui est le seul obligatoire en juillet 2017 pour les enfants est aussi le seul que l'on ne peut pas trouver en l'état, il est TOUJOURS couplé à d'autres). D'ailleurs, pourquoi les labos ne sont jamais accusés de faire de la vente forcée ? Après tout en ce moment ils nous forcent à faire l'hépatite B, et les 2 autres, si on veut respecter l'obligation du DTPolio. Notre choix actuel en tant que citoyen et parent c'est: faire 6 vaccins ou être hors-la-loi, alors que la loi n'en impose que 3.

(Moi Présidente) J'aurais aussi largement pénalisé et organisé ce qui se passe au niveau des victimes, pour qu'elles soient correctement et largement indemnisées par les laboratoires. Il faut redonner la confiance aux gens dans le système de santé publique et aujourd'hui, après 20 d'arnaques et de magouilles en tout genre, c'est compliqué.

Je ne sais pas moi, cela me semble évident;

On nous infantilise, on pénalise. Mais ce n'est pas en forçant les gens que l'on obtient leur coopération de bonne foi.

Et les priorités ? Au lieu de se soucier de la couverture vaccinale, dépensons notre énergie et notre argent dans des domaines bien plus sinistrés.

Et le handicap BORDAYL, quand est-ce que l'on s'en occupe ? La scolarisation des enfants handicapés, soit-disant possible-encouragée etc. qui n'est que BULLSHIT dans les faits ? Le traitement SCANDALEUX des dossiers par les MDPH ? (la notre a mis 6 mois pour nous renvoyer une carte d'handicapé valable un an, mais avec 6 mois de rétroactivité à la dépose du dossier #grosseBlague) . L'impossibilité de faire prendre en charge certains malades faute de structures adaptées...

Ah mais pardon, j'avais oublié que le Handicap en France on s'en fout. Ou alors si on ne s'en fout pas sur le papier parce que ça fait bien, on n'obtient pas beaucoup de résultats.

Rétablir la confiance avant de s'imposer en force, c'est comme une évidence.

Le handicap ne rapporte pas d'argent. Mais les vaccins oui !

Sale-nul-2