06 avril 2017

Un 6 avril, il y a 3 ans {le deuil périnatal}

Le 6 avril. Il y a des choses que l'on oublie mais il y en a qui vous marquent au fer rouge. Avec le temps la douleur s'atténue et la vie continue, mais le souvenir, lui, ne s'efface pas. Et les souvenirs de ce jour là ne sont pas ceux que l'on aurait aimé garder: l'attente, la crainte, la péridurale, et ce terrible accouchement en silence; des larmes de désespoir et un long trou noir derrière. L'absence. Le manque. Les questions sans réponse. La colère. La haine. On se souvient aussi de l'amour que l'on portait à ce... [Lire la suite]