019

Il est 9h30, je viens de déposer BB5 à la crèche. J'ai des tonnes de choses à faire, du boulot en retard, des recettes à tester mais j'ai la nausée. Ce matin, j'ai mal à ma France.

Je n'ai qu'un mot dans la tête: "pourquoi?"

En quelques jours à peine, Orlando, les dérapages autour de l'Euro, l'horreur de Magnanville, l'hôpital Necker saccagé. Et tant d'autres.

Chaque jour la rubrique des horreurs se remplit d'une ou plusieurs nouveautés, faisant le lit des horreurs suivantes.

Qui sont ces hommes qui sont capables de tuer d'autres hommes ? Au nom de quoi, au nom de qui croit-on que l'on peut ôter le privilège de la vie ?

La vie est un privilège, vraiment et rien ne justifie aucun des actes de ces derniers jours.

Il y a l'inexplicable: la tuerie d'Orlando, les meurtres de Magnanvile et puis il y a les interrogations, sur la façon dont sont encadrés les supporters et les manifestations.

Pour Necker, c'est absolument incompréhensible. Quelles valeurs a t-on inculqué ? Qu'est ce qui fait que quelqu'un se sente le droit de saccager un hôpital, pour enfants de surcroit ? Et au delà de ça: ces manifestations de merde n'étaient-elles pas copieusement encadrées ? Alors pourquoi a t-on laissé les casseurs faire des dégats de cette ampleur là ? Je ne sais pas, il y a quelque chose qui m'échappe. Que des gens aient pu casser, et qu'on n'ait pas pu les en empêcher.

Les tueries sont difficiles à anticiper. Mais les manifestations et leurs dérapages... ? #WTF !

C'est affreux parce que j'ai l'impression d'assister impuissante à une escalade de violences, terriblement anxiogène et dont se délectent chaque jour les médias, friands de l'information à sensations.

Ce matin, vraiment, je me sens déglingos.

Que les fous restent chez eux (ou soient dignement consignés),

Que les illuminés éteignent la lumière,

Que les manifestants trouvent un moyen...qui marche... (faites pression sur vos élus PUTAIN, la CGT ne sert plus à grand chose depuis longtempsà à part se faire mousser dans un sursaut ! Il n'y a que moi qui croit que le syndicalisme est une forme de lutte d'un autre temps, dépassée, limite ringarde ?)

Que les grévistes arrêtent de faire chier les usagers (faites un truc populaire: grève des contôles, transports gratuits, distribution de bonbecs; et au passage, arrêter de me faire CHIER quand je dis que les conséquences de la grève sont saoulantes à force. A chaque fois que je l'évoque sur IG, j'ai une petite cohorte de fans de la grève qui confondent être contre la grève et en avoir marre des conséquences de la grève; à part supprimer du transport en commun et aller beugler/casser, n'y a t-il pas d'autres formes de contestations possibles ? )

Que la Gauche arrête de voter des lois de Droite (pardon pour l'expression mais la Droite a du se pignoller quand ils ont vu la Loi Travail !)

Que les casseurs et les hooligans soient jetés en taule, ou que les débordements soient correctement contenus...

Et surtout, surtout, ne cedez pas à la pente dangereuse du discours de l'extrême droite; il y aura toujours des vautours de la misère actuelle qui n'hésiteront pas à danser sur la connerie humaine.

S'ils savaient gouverner en temps normal, ça se saurait, alors en pleine chienlit...

Allez, plus que 3 semaines à tenir...

Quand la France est en vacances, à part quelques lois bien pourries votées en loseday en juillet, il ne se passe plus grand chose...