117

Il n'y a pas longtemps, le congé parental a été raboté au nom de l'égalité homme-femme, tout le monde sachant très bien de manière hypocryte que la plupart des pères ne prendront pas 6 mois payés 500€ en lieu et place de leur salaire...

Soit. Puisque c'est au nom de cette égalité que cette réforme a été entreprise, parlons-en de l'égalité.

Quand une femme est enceinte, elle a droit à une période de repos prénatal et post-natal que l'on appelle plus couramment congé maternité. Il y a une durée minimum prévue par la loi, qui peut être largement augmentée par les conventions collectives qui donnent des règles dans des secteurs d'activité précis.

Pour les pères, en plus des 3 jours autrefois accordés par la sécu, ils ont désormais le droit de prendre 11 jours calendaires (cad samedi et dimanche compris). Royal Canin.

Bon, jusque là, tout va bien, chacun a droit à son petit congé.

Pourtant, il y a quelque chose que je ne trouve pas normal. A chaque fois que j'ai bénéficié du congé maternité, ma Convention Collective prévoyait un maintien de mon salaire. En congé maternité ou pas, j'ai ainsi pu bénéficier de 100% de mon salaire et de très nombreuses Conventions Collectives ou accord de branche prévoient qu'avec un minimum d'ancienneté, les femmes ne soient pas pénalisées pendant le congé maternité.

Pour les pères, il n'en est rien.

Quand un homme prend son congé paternité, il touche actuellemen au maximum 82.32€ par jour (si toutes les conditions sont remplies).

Pour 2 personnes qui travaillent dans le même secteur d'activité (même Convention Collective) et qui bénéficient en théorie des mêmes droits au nom de l'égalité homme-femme et bien la femme pourra toucher 100% de son salaire, tandis que l'homme, lui, n'a pas le droit d'avoir un complément de salaire pour arriver à 100%.

Il y a franchement quelque chose qui m'échappe. C'est comme si on se servait de l'égalité homme-femme uniquement quand cela sert à raboter des dépenses.

Mais l'égalité, la vraie, celle qui permettrait de faire obtenir les mêmes droits aux hommes et aux femmes, en vrai, on s'en fout.

Pourtant, pour les congés maladie, les hommes et les femmes au sein d'une même Convention Collective ou accord de branche ont les mêmes droit. Mais pas pour les congés liés à la naissance d'un enfant.

Tous les hommes ne sont pas pénalisés. Tant qu'on ne dépasse pas le plafond mensuel de la sécurité sociale, tout va bien. Mais au delà, et bien il faudra se contenter de 82,32€ par jour.

Sans compter une autre injustice: quand on est en congé mater et que l'employeur maintient le salaire, c'est normalement transparent. On reçoit son salaire tous les mois (l'employeur récupère la part sécu directement de son côté). Quand on est père, en général il n'y a pas de subrogation, cad que l'employeur retire du salaire les 11 jours + 3 jours et on doit se faire payer en direct par la Sécu. Ceux qui ont déjà fait s'en souviennent. On est rarement payé tout de suite et il faut souvent patienter au moins 1 mois minimum. Et pas tout le monde peut se permettre de ne pas recevoir son salaire en fin de mois...

Au nom de quoi une même Convention Collective complète le salaire du congé maternité des femmes mais n'envisage rien pour le congé paternité des hommes ? N'y a t-il pas une vraie rupture d'égalité dans ce cas ?